• Barrero Robert

BISTROT VERQUIN..... UNE BELLE DÉCOUVERTE

Mis à jour : août 9


Si vous aimez la catalogne, si vous appréciez les bons vins de ce terroir magnifique, si la dégustation d’un vermouth bien frais à la terrasse d’un bistrot sous l’ombre bienfaisante d’un platane mûrier est pour vous le comble du bonheur, alors vos pas vous conduiront sans doute un jour ou l’autre, jusques aux caves BYRRH à THUIR. Là, vous suivrez la visite des chais et vous ferez sans doute l’acquisition d’une quille de BYRRH tradionnel ou super quinquina. Et vous aurez bien raison.

Après cette visite, vous auriez tort de ne pas traverser la rue, à quelques mètres à peine, pour pénétrer dans le Bistrot VERQUIN.

Vous pourriez vous contenter de vous rafraîchir après la visite en prenant un verre dans ce sympathique endroit, mais comme jusqu’ici vous aurez eu la sagesse de faire les bons choix vous aurez celle de rester à déjeuner ou dîner à cette belle table.

Le lieu est agréable, décoré de réclames de la belle période où l’on considérait le BYRRH (cette boisson « tonique et hygiénique ») comme un médicament, où des slogans désuets peints aux murs vous inviteront à ne pas jouer aux cartes les jours saints. L’endroit est doté d’une petite terrasse en bois donnant sur la rue.




Le bistrot est tout pimpant, le personnel de salle est efficace, aux petits soins, et le patron est un quinquagénaire agréable, qui va au devant des clients et qui sait parler de sa passion. Voilà qui tranche avec l’accueil rugueux que l’on peut constater ici ou là, hélas, en catalogne nord.

Si vous parlez au patron de sa cuisine, il vous dira qu’il a démarré son activité voici 2 ans et demi. Et si vous le branchez sur les « arroz » vous verrez son œil friser et sa voix s’enflammer a l’évocation de la manière dont il s’est formé après d’un chef spécialiste des paellas. Il vous dira que le riz de ses paellas est (quoi d’autre ?) du riz de Pals. Bon choix.

Voilà un garçon qui sait de quoi il parle.

Hélas, le jour de ma visite, point d’arroz (uniquement sur commande en ce moment) et je me fais la promesse de revenir goûter la paella du bistrot VEQUIN. Quelque chose me dit que je ne serai pas déçu. Et dieu sait qu’en matière d’arroz je suis intraitable.

Bref, ça matche bien avec le boss, sa philosophie de la cuisine, sa tchatche, sa démarche professionnelle, et le lieu me plaît.

Voyons un peu cette carte maintenant.



Je prends un apéro bien sûr, vermouth blanc pour moi, BYRRH quinquina pour mes potes. C’est frais, réconfortant et on se sent tout de suite bien.

La carte est resserrée (un bon point) tournée résolument vers une cuisine catalane ou ibérique, de tapas et de riz, avec un détour par l’Amérique du Sud, même si ce jour là (décidément pas de chance) il n’y a pas d’empanadas.

Bien. A partir de là, ça peut rapidement partir en quenouille, nos restaurateurs français nous ayant trop souvent confronté en matière de tapas à des catastrophes gastronomiques ou de ruineuses copies prétentieuses.

Eh bien non, là je suis bluffé. C’est bon, bien fichu, cohérent et d’un rapport qualité prix tout à fait convenable.

Voyez plutôt :

Nous nous partageons un assortiment de « croquetas » du marché pour commencer. Il y a de la croquette de «pernil » (charcuterie) de fromage, de farce d’empanadas, de thon…etc. C’est casse gueule les croquetas. La facilité c’est l’industriel surgelé. Là, elles sont maison. C’est moelleux et ça croustille, c’est bien fait, dans les règles de l’art et les portions sont plus qu’honnêtes. Les sauces (une aïoli et une sauce brava) sont maison, fraîches et de toute première qualité. Rare. Combien de tables nous auraient fourgué une sauce Metro ?

Ça commence bien…


Pour suivre, des « patatas d’Olot ». Pas courant ça. Très difficile à faire. Olot, c’est une ville de Catalogne sud, à l’ouest de Figueras. C’est une région volcanique, avec un terroir magnifique et une cuisine de montagne, rustique, pour ne pas dire brute, diablement savoureuse.

Les patatas d’Olot, ce sont des galettes de pomme de terre fourrées et frites. Ahhh oui, si vous êtes au régime, passez votre chemin.

Les patatas d’Olot du bistrot VERQUIN sont farcies au cochon et veau, au Manchego affiné, à l’œuf, à l’oignon rouge, aux champignons ou à la brandade de morue. Et c’est absolument parfait. C’est crunchy dehors et moelleux dedans, fondant et plein de saveurs. La consistance est juste comme il le faut. Ça suit bien. Décidément, ça sent la bonne table.




On termine (on a pas assez faim pour un dessert, on reviendra) par une brochette de pièces de cochon ibérique d’exception. Il s’agit de la pluma, de la presa et de l’abanico. Ce sont des morceaux rares du cochon, d’un goût extraordinaire et d’une tendreté remarquable. Je n’ai jamais compris pourquoi, alors que nous sommes frontaliers de ce terroir, il y aussi peu de tables qui mettent ces morceaux à leur carte de ce côté-ci de la frontière. Mystère,

La presa, c’est un morceau situé à l’avant du lomo, au-dessus de l’épaule du cochon ibérique. La pluma elle, est située à l’extrémité du Lomo, elle a une forme triangulaire. Quant à l’abanico (evantail) elle est située à l’extrémité avant du train de côte. l'Abanico ibérique a une forme d'éventail d'où son nom en espagnol.

Ces trois morceaux sont servis en 3 petites brochettes, cuites à la perfection, accompagnées de sauces maison, dont un ketchup à tomber. C’est tendre et parfumé. Une véritable merveille !


Ce bon moment nous aura coûté en tout et pour tout 20 euros par personne, pour apéritif, entrée et plat. Autant dire un rapport qualité prix tout à fait notable par ces temps de coups de fusil estivaux.

En résumé : le bistrot VERQUIN c’est un lieu chaleureux et convivial avec une cuisine simple (mais oh combien difficile à faire comme il faut) riche de terroir, diablement canaille et pas ruineuse. Que demander de mieux ?

Il ne me reste plus qu’à revenir très vite goûter les riz de cette belle découverte que je vous recommande vivement.

BISTROT VERQUIN

Boulevard Leon-Jean Gregory (face aux caves BYRRH)

04 68 35 14 16

contact@bistrotverquin.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle