• Barrero Robert

BEIGNETS D'ANCHOIS




Ce plat était préparé par ma mère lorsque les anchois ne valaient presque rien (les temps changent) après avoir négocié avec le poissonnier du marché (ma mère était dure en affaires) celui-ci lui en offrait une poignée, un peu comme quand le marchand de légumes vous offre du persil après avoir rempli votre panier. Aujourd’hui, les anchois se font rares. Pour cette recette, il faudra choisir de préférence des anchois gros ou moyens. Vous garderez les petits anchois pour faire une friture, en les plongeant dans un bain d’huile chaude après les avoir tout bêtement farinés.

Si vous avez du mal a trouver des anchois frais, rabattez-vous sur des sardines.


INGREDIENTS :

  • Une vingtaine de beaux anchois

  • 2 œufs

  • Farine

  • Huile d’olive et de tournesol

  • Sel, poivre




PREPARATION DE LA RECETTE :

Nettoyez les anchois sous un filet d’eau en les ouvrant en portefeuille. Tenez un anchois d’une main, puis placez le pouce de l’autre main dans le ventre du poisson en remontant pour ôter la tripe. Ouvrez délicatement en remontant le doigt pour faire apparaître l’arête que vous coupez en ôtant la tête de l’anchois. Vous pouvez garder un petit bout de queue. Veillez à ne pas séparer les deux filets. Epongez bien les anchois sur du papier absorbant. Réservez. Dans un bol, battez deux œufs. Dans une assiette, disposez une couche de farine. Dans une grande poêle, faites chauffer à feu moyen, de l’huile d’olive mélangée à de l’huile de tournesol. Ne saler et poivrer les anchois qu’après la friture. Passer les anchois dans la farine, puis l’œuf battu, recommencer l’opération. Plonger les anchois « rebozados » dans l’huile chaude. Quand ils sont dorés d’un côté, retournez-les. Une fois dorés de chaque côté, sortez-les et posez les sur du papier absorbant pour enlever l’excès d’huile. Salez et poivrez. Servez avec un rosé frais.


Une petite vidéo ici :


  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle